L’e-commerce est un marché en forte croissance empli d’incertitudes

L’expérience utilisateur (UX) est l’unique moyen de sécuriser votre chiffre d’affaires sur le long terme

Aidez moi à booster mon UX

Tous les chiffres qui suivent sont issus de la FEVAD (Fédération e-commerce et vente à distance)

64 Taille du marché du e-commerce en France en 2015 (en milliards d'euros).
1680 Dépenses en ligne annuelles par cyberacheteur (en euros).
900 Prévisions 2016 du nombre total de transactions en ligne (en millions).

L’environnement instable et imprévisible du commerce en ligne est aussi un formidable foyer d’opportunités pour votre business.

85 e-commerçants français sur 100 sont optimistes dans l’avenir de leur entreprise

77 entreprises du secteur sur 100 prévoient une augmentation de leur chiffre d’affaires en 2016

Pourquoi l’UX peut faire peur ?

Les 5 freins de l’optimisation UX

  • L’abondance de l’offre. De très nombreuses agences proposent de l’analyse UX, souvent basée sur l’expertise d’un homme ou d’une équipe. Si la plupart sont sans doute bons dans leur domaine, faire confiance sans de nombreuses recherches devient rapidement un pari risqué.
  • Des recommandations abstraites. L’expérience utilisateur, par définition, est éminemment subjective. C’est une question de point de vue. Dès lors, comment être certain que les recommandations des experts seront concrètes et applicables, et non pas une philosophie ?
  • Le coût élevé de l’optimisation UX. Souvent les optimisations techniques lourdes se révèlent très coûteuses. Et lorsque l’on s’attaque à un problème tel que l’expérience sur un site, cela peut provoquer différentes modifications techniques radicales. Et donc de gros investissements.
  • Le ROI de l’UX. Difficile à déterminer de prime abord. Le ROI de l’UX s’incrit dans la durée et doit être mesuré avec de nouveaux KPI auxquels on n’a pas l’habitude.
  • L’influence de l’UX sur l’ensemble des analytics. La meilleure campagne Adwords, ou Facebook n’aura pas le résultat voulu si l’expérience qu’offre un site donné à ses utilisateurs est décevante. L’UX est centrale, elle peut biaiser les résultats des stratégies marketing ou de contenu… Et cela fait peur.

Pourquoi investir dans l’UX malgré tout ?

Seuls les meilleurs sites survivront

  • Offrez vous un outil unique et objectif. Pour évaluer votre UX et celle de vos concurrents, rien de vaut un outil objectif qui ne varie pas au gré de l’humeur, de la fatigue ou de la mode.
  • Copiez les meilleures pratiques. Passez directement de la philosophie du souci des utilisateurs à la mise en place concrète des pratiques qu’appliquent déjà les site d’e-commerce qui ont réussi.
  • Limitez les coûts. Par une approche qui est à la fois axée sur des développements peu coûteux en temps et en argent, et qui comprend cinq analyses UX en une (votre boutique en ligne et quatre de vos concurrents).
  • Rationalisez votre ROI. Plus de 500 bonnes pratiques dont on peut suivre l’impact précis. Chaque action a une priorité dans sa mise en pratique, cette priorité est estimée à partir de l’impact potentiel lui-même directement mesurable avant de passer à l’action suivante.
  • Tous vos parcours d’achat optimisés d’un seul coup. Votre boutique en ligne n’est pas le seul objet de l’analyse, c’est aussi le cas de tout votre écosystème web (sites externes, réseaux sociaux, moteur de recherche… etc). Votre taux de conversion augmente, et votre taux d’engagement aussi !

L’UX est le cœur du développement de votre site d’e-commerce. C’est elle qui augmentera votre taux de conversion, et donc votre chiffre d’affaires, quel que soit le canal d’acquisition de vos clients.

Cet investissement nécessite une vision à long terme du développement de votre e-business. Ce dernier deviendra plus profitable dans le temps et cela permettra de renforcer l’impact de vos stratégies de marketing et de communication.